Vaisselle à la main ou lave-vaisselle ?

Sommaire

Le lave-vaisselle existe depuis de nombreuses années. Il a séduit de nombreux utilisateurs pour les facilités qu'il offre, mais l'on s'interroge toujours sur son impact environnemental. Vaut-il mieux utiliser un lave-vaisselle ou faire sa vaisselle à la main ? Le débat reste d'actualité.

Dans tous les cas, faire la vaisselle est un art qui requiert beaucoup de bon sens... Là se trouve sans doute la réponse à la question, aussi bien en termes de brillance, d'hygiène que d'écologie. Revue de détail.

Fonctionnement d'un lave-vaisselle

Bon à savoir : le lave-vaisselle ne date pas d'hier ! Il en fut déjà question en 1850, et la première machine à laver la vaisselle semi-automatique date de 1886. Il faut attendre 1920 pour que le lave-vaisselle devienne électrique. La version actuelle est couramment répandue depuis 1980.

Les caractéristiques du lave-vaisselle sont les suivantes :

  • Il possède 2 ou 3 bras rotatifs, selon les modèles, tous équipés de gicleurs prévus pour asperger les différentes pièces de vaisselle.
  • Il propose plusieurs cycles de lavage, plus ou moins longs : plus le cycle est long, plus les jets d'eau rotatifs aspergent la vaisselle.

Remarque : on peut donc choisir la durée du programme selon l'encrassement de la vaisselle. Mais il faut aussi savoir que plus un programme est long, plus il est énergivore.

  • Il utilise de l'eau dont la température peut atteindre 75°C. En mode économique, la température ne dépasse par 45°C.
  • Il ne possède pas de brosse de lavage,
  • Il émet un son dont la puissance est comprise entre 40 et 65 dB. En-deçà de 50 dB, le lave-vaisselle est classé dans les appareils très silencieux.

Bon à savoir : la qualité du lavage et du séchage de la vaisselle avec un lave-vaisselle dépend de la qualité de la machine mais aussi des produits (compatibles) que l'on utilise. Ceux-ci sont proposés en tablettes, en poudre ou sous forme liquide ou gel.

Impact du lave-vaisselle sur l'environnement

Pour évaluer l'impact d'un lave-vaisselle sur l'environnement, il ne faut pas s'en tenir uniquement au programme de lavage/séchage de la vaisselle. Car il y a l'avant et l'après. Il faut donc prendre en compte également les conditions de :

  • sa fabrication ;
  • son transport ;
  • sa commercialisation ;
  • son utilisation ;
  • son recyclage ou sa destruction quand il est devenu hors d'usage.

Chacune de phases de la vie d'un lave-vaisselle consomme des matières premières et de l'énergie.

Bon à savoir : on peut être s'informer sur la consommation d'énergie d'un appareil grâce à l'Ecolabel mis en place par l'Union européenne. Il suffit de consulter le site en ligne : developpement-durable.gouv.fr

Lavage au lave-vaisselle : écologique ou non ?

Le lavage de la vaisselle au lave-vaisselle n'est pas forcément moins écologique que le lavage à la main... et vice versa ! Tout dépend de la façon dont on utilise son appareil, et dans ce domaine, le bon sens est de rigueur.

Ainsi, il est vivement conseillé de :

  • Ne lancer un programme de lavage que lorsque la machine est pleine, ou utiliser la fonction demi-charge.
  • Choisir le programme "Éco", au cours duquel la température de l'eau ne dépasse pas 45°C. Cependant, pendant ce type de programme, le lave-vaisselle tourne beaucoup plus longtemps.
  • Pré-laver à la main la vaisselle très encrassée avant de la mettre dans le lave-vaisselle.
  • Se dispenser du séchage de la vaisselle en machine en optant :
    • soit pour l'essuyage à la main ;
    • soit pour le séchage à l'air, en laissant la porte du lave-vaisselle ouverte.

Bon à savoir : certaines personnes bénéficient d'un système « Heures creuses » pendant lesquelles il est judicieux de mettre le lave-vaisselle en fonctionnement. Se renseigner auprès de son fournisseur d'énergie pour en savoir plus.

Lavage de la vaisselle à la main : vraiment écologique ?

Le lavage de la vaisselle à la main peut s'avérer bien plus énergivore qu'un programme du lave-vaisselle. Pour être respectueux de l'environnement, le lavage de la vaisselle à la main doit être effectué selon certaines modalités :

  • utiliser un produit de lavage vaisselle non polluant ;
  • doser modérément le produit de lavage car plus on utilise de produit, plus le rinçage est difficile et nécessite un grande quantité d'eau ;
  • préférer l'eau tiède, voire l'eau froide, à l'eau très chaude ;
  • récupérer les eaux de cuissons pour un dégraissage de la vaisselle ;
  • utiliser 2 bacs, un bac pour le lavage de la vaisselle et un bac pour son rinçage à l'eau claire.

Et surtout, il faut à tout prix éviter de laisser couler l'eau en continu pendant le lavage de la vaisselle à la main.

Bon à savoir : on peut utiliser du vinaigre blanc ou du bicarbonate de sodium, ainsi qu'un long trempage, pour dégraisser la vaisselle, ce qui demande bien moins d'eau de rinçage qu'un produit vaisselle générateur d'une mousse abondante.

Lave-vaisselle ou lavage à la main : un choix personnel

Une vaisselle en lave-vaisselle de nouvelle génération est moins énergivore qu'une vaisselle manuelle effectuée en dépit du bon sens. À chacun de se montrer éco-responsable, quelle que soit sa méthode.

Important : dans tous les cas, au moment de choisir son lave-vaisselle, il faut bien lire les étiquettes Énergie apposées sur les appareils électroménagers.

Actuellement, les lave-vaisselle Classe A+++ (note attribuée en mode Éco) sont les plus performants écologiquement et les plus économiques, puisqu'ils consomment jusqu'à 60 % d'énergie en moins que les lave-vaisselle de Classe A. L'évaluation porte sur :

  • la consommation d'eau (exprimés en L/an) ;
  • la durée des programmes ;
  • l'efficacité du séchage ;
  • la capacité de la machine (nombre de couverts) ;
  • le niveau sonore.

Pour en savoir plus :

Ces pros peuvent vous aider